• Konbini / La fille de la supérette

    Titre : Konbini / La fille de la supérette

    Auteur : Sayaka Murata

    Genre : Contemporaine

    Collection : Folio

    Konbini / La fille de la supérette

     

    Résumé ; 

    Depuis l’enfance, Keiko Furukura a toujours été en décalage par rapport à ses camarades. À trente-six ans, elle occupe un emploi de vendeuse dans un konbini, sorte de supérette japonaise ouverte 24h/24. En poste depuis dix-huit ans, elle n’a aucune intention de quitter sa petite boutique, au grand dam de son entourage qui s’inquiète de la voir toujours célibataire et précaire à un âge où ses amies de fac ont déjà toutes fondé une famille. En manque de main-d’œuvre, la supérette embauche un nouvel employé, Shiraha, trente-cinq ans, lui aussi célibataire. Mais lorsqu’il apparaît qu’il n’a postulé que pour traquer une jeune femme sur laquelle il a jeté son dévolu, il est aussitôt licencié. Ces deux êtres solitaires vont alors trouver un arrangement pour le moins saugrenu mais qui leur permettra d’éviter le jugement permanent de la société. Pour combien de temps…

    Mon avis ;

    Ayant une passion pour le Japon depuis mon enfance j'avais hâte de lire ce livre.

    Un roman très court, ayant reçu le prix Akutagawa au Japon (l'équivalent du prix Goncourt) et que je ne pourrais comparer à aucune autre lecture, le concept de ce livre est vraiment original.

    J'ai suivi le quotidien de Keiko avec plaisir, dès son enfance elle à du mal à s'adapter avec ses camarades et ne pensait ou réagissait de manière étrange pour eux. Si bien qu'en grandissant elle copiais les manières et la façon de parler des autres pour se fondre dans la masse et paraître normale.

    La comparaison d'un konbini et de la société japonaise est étrangement adaptée, particulièrement ranger des personnes dans des cases et "jeter" quand le produit n'est plus utile.

    Keiko est différente elle n'a aucune envie d'avoir un travail haut placé, un mari et des enfants elle est épanouie de son quotidien dans cette supérette mais pour supporter la pression de son entourage et de la société elle décide de faire un pacte avec Shiraha lui aussi ayant des difficultés à s'adapter et ne voulant côtoyer personne, cependant j'ai trouvé Shiraha très toxique pour Keiko, bien qu'il lui ai fait prendre conscience des normes de la société, je fus soulagée de son choix final.

    Le message de l'auteure est positif il incite à assumer sa différence malgré les dictas de la société.

    L'auteure aussi travaillait dans un konbini avant de se consacrer entièrement à l'écriture.

     

    « Pour la société, un individu qui n'est ni marié ni salarié n'a aucune valeur , il n'est bon qu'à être banni de la communauté ... »

     

    Un bon livre !  

    « Devil's line tome 10Hate list »
    Pin It

  • Commentaires

    1
    Elsinka
    Dimanche 26 Janvier à 13:15

    Ce livre me fait vraiment envie, merci pour la découverte ! :D

    2
    Dimanche 26 Janvier à 15:52

    Avec plaisir ! Hâte de lire ce que tu en penses :)

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :